Un nouveau drame a provoqué l’asphyxie de plusieurs jeunes femmes travaillant dans une usine de confection située dans la zone industrielle Al Majd. Les 30 ouvrières ont été hospitalisées a l’hôpital Mohamed V.
Selon plusieurs sources, une fuite de gaz butane a asphyxié les travailleuses d’une usine, toutes transférées d’urgence à l’hôpital. Au moins, cinq d’entre elles seraient dans un état grave.
Il s’agirait, selon des témoins, d’une fuite provoquée par l’explosion d’une bonbonne de butane. En effet, les ouvrières se sont subitement évanouies en inhalant le gaz.
Bien qu’il ne s’agisse pas des mêmes circonstances, ni du même bilan, cet accident rappelle celui survenu en février 2001 relatif à l’incendie de l’usine  qui a coûté la vie à 28 personnes. Aujourd’hui, ce nouveau drame a failli causer la mort de 30 ouvrières d’une unité de textile. Les deux accidents ont le même facteur en commun. Ils ont eu lieu dans une unité de textile. D’où l’importance d’évoquer de l’importance de maximiser les facteurs de secours et de protection des opérateurs contre les incendies, les inondations et tous les autres incidents pouvant mettre en danger la vie des personnels.

Sécurité dans les unités industrielles et performance vont de pair

Cela a toujours été le cas dans le monde de l’industrie.  L’amélioration continue passe donc par l’analyse des risques (risques chimiques, risques naturels et technologiques, risques sanitaires, etc.). Elle concerne également le traitement et la mise en place de plan de prévention des risques de diverses natures qui guettent les organisations et en particulier les postes de travail.
Dans les entreprises industrielles il existe une politique de sécurité qui englobe généralement la sécurité-incendie, la sécurité informatique, la sécurité-environnement, la sécurité des systèmes industriels, sécurité des biens, la sécurité au poste de travail, la sécurité des procédés, etc.
Ces éléments ne sont pas bien sûr disponibles dans toutes les usines, souvent même pas dans les grandes unités. Que dire alors de la situation dans les petites unités qui manquent de tout.

Quid des contrôles effectués par les autorités responsables, presque inexistants.
En effet, hormis les entreprises qui font elles-mêmes appel à des organismes de certifications comme ceux de l’ISO relatives au management de la qualité, ou des certifications de la sécurité, pour pouvoir exporter une production respectant des normes internationales, rares sont les unités industrielles qui respectent très rigoureusement la sécurité des équipements et des personnels.
Pourquoi ne pas éditer un guide de la sécurité dans les usines de la ville et faire de sorte que les réglementations et les conseils qui y sont publiées soient respectées. Ce guide peut mettre en valeur les règles de sécurité au travail et obligations de l’entreprise ; les consignes et normes à respecter au sein des locaux  et des conseils pour améliorer la sécurité en entreprise.