Le nouveau Pacha de Mers El Kheir, Houria Balsik, devait d’abord être désignée à la commune de Tanger-ville. Voici pourquoi.
Certes à Mers El Kheir elle aura d’énormes problèmes à régler car ce quartier, comme tous les grands quartiers périphériques de Tanger, est très mal organisé, à la fois économiquement et socialement.
Tanger est en effet encerclée par une zone périphérique qui risque socialement d’exploser à n’importe quel moment si ses graves problèmes ne sont pas résolus.
A Mers, à Bir Chifa et dans toute cette zone limitrophe de la commune de Béni Makada, la plus grande commune au Maroc et l’une des plus pauvres, l’autorité doit être forte, rapide dans ses interventions et surtout intelligente quand elle apporte des solutions aux différents marasmes caractérisant ces quartiers.
Mais pourquoi Houria Balsik devait d’abord gérer les dossiers épineux de Tanger-ville?
Parceque sérieuse et travaillant avec une abnégation inégalée, dépassant de loin les capacités de certains de ses homologues hommes ayant fait leurs preuves à Tanger, l’ancienne Kaid Houria allait vite faire la différence en réglant efficacement certains problèmes faciles à solutionner mais qui ont pourtant perduré dans le temps.
Le problème du commerce ambulant qui envahi la majorité absolue des trottoirs et des routes des quartiers du centre-ville dure depuis trois décennies et au lieu de trouver les bonnes solutions qui arrangeraient à la fois les citoyens et les commerçants ambulants, rien n’a été fait. Bien au contraire, le phénomène n’a fait qu’exploser en se multipliant.
A Tanger-ville aussi et dans son littoral et ses plages, le problème du business des parasols, tables et chaises, mis en location, sans aucun droit ni légitimité, est également devenu un phénomène très grave.
L’autre cas qui traumatise les habitants de Tanger en général, spécialement dans cette commune de Tanger-ville, est celui des gardiens informels des voitures. Un énorme business, mais surtout un vrai cauchemar, représentant un danger potentiel pour les propriétaires des véhicules.
Autre grave irrégularité et pas des moindres, la multiplication des cas des fraudes dans le secteur du bâtiment et de la construction anarchique qui s’étend même aux zones du haut standing et des quartiers résidentiels dits de luxe.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres, plusieurs observateurs estiment que la principale commune de Tanger, fréquentée par tous les habitants, les touristes et les investisseurs, et concentrant l’essentiel des équipements et des infrastructures, nécessite en priorité des solutions à l’informel et autres types d’irrégularités. D’où l’intérêt d’avoir nommé le Pacha Houria à Tanger-ville au lieu de Mers El Kheir.
Délaissée malgré les apparences, cette zone de la ville a véritablement besoin de ce type de responsables.

Qui est Houria Balsik?

Houria Balsik est née à Casablanca, au quartier Bournazil, situé à proximité du légendaire quartier Hay Mohammadi. Elle a étudié à l’Université Hassan II où elle a obtenu un Doctorat en droit constitutionnel et science politique. Elle a commencé sa carrière dans sa ville natale. Elle a occupé le poste de Caïd à Belvédère, avant d’être mutée à Safi et de devenir célèbre durant la crise du Coronavirus.
Certaines de ses phrases, telles que «Le monde est en train de crever, alors que tu ne trouves rien d’autres à faire que de rigoler»; «Rentre chez toi; disparaît!» sont devenues célébrissimes.