• Le premier sujet : Protéger les enfants des guerres.
• Le deuxième sujet : le caricaturiste Abdelghani Dahdouh.

L’Association Tassoult, en partenariat avec l’Academie Atae, annonce le lancement du premier concours international de caricature sous le titre “Protéger les enfants des guerres”, sous la direction du président BENRKIA Mounir et d’un groupe d’artistes.
Les travaux de tous les participants doivent être manuels ou numériques et soumis au format A4 à 300 dpi.
La participation est limitée à trois œuvres par thème.
* Vous devez écrire votre nom complet et votre pays.
* Envoyez un CV avec une photo de l’artiste et incluez les adresses de ses sites sociaux.
La date limite de dépôt des œuvres est le  31/12/2023.
Envoyez les œuvres sur : la page facebook messenger de l’association ou instagram
tassoultassociation@gmail.com.
Récompenses : Prix d’honneur, certificats d’appréciation pour les premiers lauréats, certificats de participation et catalogue pour tous les artistes.
– Les certificats seront envoyés aux gagnants par e-mail.
Aperçu:
Le premier sujet : Protéger les enfants des guerres.
Lorsqu’une guerre éclate, les enfants deviennent les êtres les plus faibles et les plus vulnérables, car ils sont exposés à de graves violations commises à leur encontre, notamment des meurtres, des abus, des agressions sexuelles et des bombardements directs d’écoles, d’hôpitaux et d’autres établissements de la vie publique. Ils étaient et sont toujours des cibles sur les lignes de front, obligeant leurs survivants à migrer des zones de conflit vers les zones de conflit. On suppose qu’ils sont en sécurité et sont donc à nouveau vulnérables à l’esclavage, à la traite des êtres humains ou au recrutement dans des milices armées.
Face à cet environnement où il n’y a aucun sentiment de sécurité et de sûreté, toutes les études menées sur les enfants qui ont été témoins de la mort sous toutes ses formes pendant la guerre ont montré qu’ils souffraient du syndrome de stress post-traumatique, un trouble mental et psychologique qui les accompagne pendant longtemps. Ou peut-être ont-ils été provoqués toute leur vie par l’événement effrayant dont ils ont été les premiers témoins oculaires.
À travers nos dessins et notre créativité, nous crions à haute voix : « Tous ensemble pour arrêter la guerre au Moyen-Orient et dans le monde ».
« Tout cela pour une enfance en sécurité. »

• Le deuxième sujet : le caricaturiste Abdelghani Dahdouh.
Abdelghani Dahdouh, artiste marocain né à Tanger, aime et pratique l’art de la caricature.  Il a travaillé dans plusieurs journaux locaux et nationaux et a remporté des prix internationaux dans le domaine de la caricature. Il est le coordonnateur général du Forum national du dessin animé et des médias, le président fondateur de l’Association des dessinateurs marocains et le coordinateur général du Festival national du dessin animé de Chefchaouen.