Par Mokhtar MIMOUN

Architecte
Président de Conseil Régional de l’Ordre des Architectes pour la Zone Tanger.

La ville de Tanger est la deuxième ville industrielle du Maroc et les chiffres publiés récemment par le Haut Commissariat au Plan montrent que la région de Tanger Tetouan et Al Hoceima a le taux d’activité le plus haut du pays.
Ceci veut dire que la dynamique de la croissance de la ville est soutenue par l’activité de sa population.
La ville s’étend naturellement et doit se préparer à s’étendre rapidement sur le territoire qui l’entoure et dans les poches de sol disponibles dans ses limites administratives.

Pour ordonner cette extension, l’administration, à travers l’Agence Urbaine de Tanger, élabore des plans d’aménagement. Actuellement la ville est divisée en trois parties couvertes chacune par un plan d’aménagement:
ala zone Moghogha/Souani dont le plan d’aménagement vient d’être approuvé.
ala zone Beni-Makada dont le plan d’aménagement est dans la phase d’approbation
ala zone de Tanger-Medina dont la plan d’aménagement est encore à l’étude.

Ces documents d’urbanisme sont nécessaires pour le développement de la ville. Ils permettent à l’architecte et aux petits et grands promoteurs de connaître les possibilités que leur offre leur propriétés.
Selon la plateforme électronique Rokhas en 2021, 2045 dossiers de demandes d’autorisation de construire ont été déposées dans la province de Tanger-Asilah, dont 360 grands projets. En 2022 ce chiffre est monté à 2498 dont 505 grands projets. La surface totale de plancher demandée était de 4.175.000 m2 dont environ 2.800.000 m2 de grands projets.
Cette croissance de la demande doit être soutenue par l’administration en facilitant plus les procédures et en préparant les zones ouvertes à l’urbanisme en les équipant des infrastructures urbaines nécessaires.
Mais aussi en sauvegardant les parties naturelles notables qui sont présentes dans le territoire de Tanger. Ces zones naturelles doivent être considérées comme des infrastructures vitales pour la population.
Les architectes de la zone Tanger qui ont déjà montré leur professionnalisme et leur sens de la responsabilité sont prêts à mettre leurs compétences et leur savoir-faire pour accompagner ce développement.
Le Conseil Régional de l’Ordre des Architectes pour la zone Tanger en faisant usage de ses prérogatives légales et réglementaires soutient et soutiendra toutes les actions visant à produire un cadre de vie digne à la vie de tous nos concitoyens.