LES ALARMES DU CANCER

“El cuerpo es sabio”, le corps est sage, comme le dit un populaire proverbe espagnol… Le corps a son système d’alarme pour interpeller notre attention quand il n’est plus en harmonie. Dans cet article, je vous décrirai les grands signes classiques des cancers les plus fréquents, non pas pour vous effrayer mais pour prendre conscience et consulter quand cela est nécessaire.

LES SIGNES GENERAUX

Les signes généraux sont :
-L’asthénie c’est-à-dire une fatigue chronique, avec manque de souffle
-Anorexie avec amaigrissement involontaire, c’est-à-dire une perte d’appétit soudaine avec une perte de poids supérieur à 10% de notre poids habituel en moins de 6 mois
uFrissons ou fièvre intermittente, surtout les après-midis
uSueurs nocturnes, ces deux derniers signes sont présents dans les cancers du sang ou dans les maladies infectieuses rares chroniques comme la Tuberculose ou la Brucellose.
Ces signes apparaissent quand le corps est très actif, dépense beaucoup d’énergie, durant le processus tumoral, pendant que le «cancer» grandit et se propage.

SYMPTOMES DES CANCERS LES PLUS FREQUENTS

SEIN: tumeur à la palpation, peau avec la forme de peau d’orange, rétractation (inversion) du mamelon, écoulements anormaux du mamelon. La prévention se fait avec un screening (surveillance) continue à partir des 45 ans avec ECHOGRAPHIE MAMAIRE OU MAMOGRAPHIE.

COLON: Sang au niveau des selles (ne pas s’alarmer si présence d’hémorroïdes), des selles noires, des phases de constipation alternées avec des phases de diarrhées. C’est une néoplasie plus fréquente chez les hommes, la prévention se fait par COLONOSCOPIE pour les hommes de plus de 50 ans.

POUMMON : devant toute toux chronique avec crachat de sang, consultez !

FOIE: Teint de peau ictérique (jaunâtre), gonflements du ventre et des jambes par accumulation de liquides (œdèmes), crachats ou vomissements de sang, hématomes fréquents sans traumatismes.

GANGLIONS (LYMPHOME): à part les signes généraux décrit précédemment très fréquent dans les lymphomes, surtout la perte de poids et les sueurs nocturnes. L’apparition d’une adénopathie c’est-à-dire une masse NON DOULOUREUSE, de plus d’un mois, au niveau du cou, des aisselles ou des plis inguinaux, doit être étudiée.

TESTICULE : l’apparition d’une masse dure et indolore à la palpation d’un des testicules est motif de consultation. Très fréquent chez les jeunes.
Malheureusement d’autres néoplasies comme le cancer du pancréas, ovaire ou estomac, ne donnent des signes que dans un stade tardif, quand les métastases sont présentes et affectent d’autres organes qui donne le signal d’alarme.

CONSEIL DE LA SPECIALISTE :
S’il vous plait abstenez-vous des consultations GOOGLE en cas de doute!!! MERCI.