Le jury du Festival International du Film d’Art, qui s’est tenu à Agadir du 20 au 22 novembre 2021, a décerné une mention spéciale, dans la catégorie Short Film Awards, au réalisateur Tangérois Ahmed Said Kadiri pour son excellent documentaire sur l’artiste peintre Mohammed Fquih Regragui.
Une œuvre qui s’est distinguée grâce notamment à un formidable travail d’équipe dirigé par le jeune artiste photographe Amine Reboukh, et bien sûr, à la chaîne Medi1 TV qui a produit l’œuvre.

“C’est un festival de film organisé chaque année à Agadir. Le documentaire/portrait fait partie d’une série de documentaires artistiques que j’ai produit et réalisé pour Medi1 TV. Le festival avait choisi deux de mes documentaires, le premier sur la chanteuse Soukaina Fahsi (hors compétition) et le deuxième c’est (Fquih Regragui) qui a recula mention “Coup de coeur”, souligne Ahmed Said Kadiri dans une déclaration à La Dépêche du Nord.
Baptisé Ciné Agadir, le festival international du cinéma du film sur l’art Maroc 2021, qui est à sa 4ème édition, se concentre sur le film sur l’art en présentant des fictions sur l’art, des  documentaires, des films sur l’art, des  biographies, des vidéos d’art, des vidéoclips, des captations, etc.
Ce festival englobe tous les arts, de toutes les époques et de tous les styles, notamment dans les domaines suivants : peinture sculpture, photographie, design, architecture, Mode, littérature, dance, musique, théâtre, décoration, cinéma, art numérique, portraits de réalisateurs et d’acteurs, tournages, trucages, des expositions d’installations vidéo, des performances multimédias, des masters class, des tables rondes et des ateliers visant à relier les différents arts littéraires et de la performance par le biais du film.
Un grand “Merci” à l’artiste peintre Najat Elbaz, directrice du festival d’Agadir et son équipe pour soutenir l’art et les artistes qui méritent d’être encouragés.

Né en 1938 à Tanger, Fquih Regragui, n’ayant pu obtenir une bourse pour suivre un cursus juridique à l’étranger, va se consacrer entièrement à la peinture. En 1956, il obtient à Tanger le prix de la Galerie Provenza et en 1957 celui de la ligue aéronautique de France.
En 1966, il reçoit la médaille d’or au concours international de l’association internationale de la Presse toujours dans la ville du détroit. Sa première exposition a lieu à Tanger en 1960.