Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, a indiqué, lundi à Rabat, que son département travaille, en coopération avec les différents acteurs et représentations professionnelles concernés, sur l’élaboration d’un projet d’amendement du cahiers des charges relatif au transport touristique.
Au moment où le ministère responsable cherche à mieux réorganiser le transport touristique, à Tanger le problème qu’affronte ce secteur dépasse les efforts déployés par ce département.
Quand, en effet, les professionnels font tout pour respecter à la lettre les normes imposées par le ministère de la tutelle, notamment la condition d’investir dans 5 véhicules, des fourgonnettes neuves, et employer 5 personnes en plus des chauffeurs, ces investissements sont aujourd’hui menacés par la concurrence illégale d’autres transporteurs.
Il s’agit spécialement des véhicules du transport des personnels des zones industrielles, qui durant le temps libre, se dirigent à l’aéroport de Tanger et au port Tanger-Med pour transporter les touristes vers la ville.
Or, ces véhicules ne possèdent aucune autorisation légale pour la pratique de cette activité strictement réservée au transport touristique.
Moyennant un tarif plus bas, ou le même mais en faisant croire à leurs clients qu’ils sont aussi spécialisés dans le transport des voyageurs, ces derniers représentent ainsi une grande menace pour les sociétés du transport touristique.
Certes quelques opérations luttant contre ce fléau sont menées de temps à autre, mais elles restent très limitées et insignifiantes en comparaison avec l’importance de cette menace professionnelle.
Certes aussi que la brigade touristique essaie de réduire les dégâts, mais ses efforts restent encore sans grand effet tant que les autorités du port Tanger-Med et de l’aéroport ne réagissent pas en interdisant catégoriquement l’accès à ces véhicules.
Provoquer une réunion entre les professionnels et les départements responsables serait un pas positif pour envisager les bonnes mesures à prendre permettant de mettre fin à ce grave problème.