Juste à côté de la clinique Sidi Amar, en direction du quartier California, l’espace vert naturel, connu jadis sous le nom de “Achaba”, est devenu une décharge publique où sont jetées quotidiennement des tas d’ordures.
Papiers, plastique et autres déchets remplacent petit à petit cette zone verte déjà réduite à cause des briques et du béton des villas qui ne devaient jamais y être bâties.
En dehors ces zones vertes récemment aménagées un peu partout à Tanger sous forme de gazon qui consomme énormément d’eau (potable et recyclée), ce qui représente actuellement un gaspillage de cette ressource, le peu de vraies zones vertes naturelles dont dispose encore la ville est dans un état lamentable.
Est-ce que les forêts, petites et grandes, n’ont pas le droit d’être nettoyées? Comme nos plages d’ailleurs qui sont très sales aussi bien du côté de la Méditerranée que de l’Océan Atlantique!