Mohamed Rafaoui, consul général du Royaume du Maroc à Algésiras, s’est rendu à EL ESTRECHO DIGITAL, pour faire le point sur la pandémie de coronavirus une fois l’année passée depuis le début de la crise.  “Nous n’avons pas cessé de travailler, nous avons continué à le faire avec les mesures sanitaires imposées pour assister tous les citoyens marocains qui viennent effectuer leurs démarches”, qui doivent avoir la validation officielle de cet établissement, principalement le renouvellement des documents.

Le grand inconvénient pendant cette période a été la fermeture des frontières, bien que le consul rappelle que, jusqu’à il y a quelques semaines à peine, “les citoyens ont pu prendre l’avion”, car en voiture, les liaisons étaient maintenues, par voie maritime, à partir des ports de Séte, en France, ou de Gênes, en Italie.  “Ce sont des mesures adoptées par le Royaume du Maroc, qui a réussi à contrôler la pandémie et nous en voyons les résultats, qui sont très positifs maintenant”, se souvient-il.

La question à un million de dollars n’est autre que de savoir s’il y aura ou non l’opération Marhaba 2021, pour laquelle, estime-t-il, «il est encore tôt pour dire si elle aura lieu ou non.  Cela demande des préparatifs que nous attendons pour nous donner le feu vert, pour commencer à les faire avec les administrations espagnoles compétentes », précise-t-il.

«Nous espérons, moi et toute la communauté marocaine, que cette année cette opération soit organisée afin qu’ils puissent rendre visite à leurs proches au Maroc et reprendre ce contact familial tant désiré à ces occasions», explique-t-il, bien que Rafaoui révèle que “Nous n’avons encore reçu aucun signal de notre département, mais toutes les conditions sont réunies pour qu’il y ait une opération Paso del Estrecho, même si elle est à un niveau plus bas que les années précédentes, mais je suis très confiant que cette année il y aura quelque chose de ce genre. parce que le Maroc a parcouru un long chemin en matière de vaccination », dit-il.