Après notre article sur le chemin de Sidi Mesmodi, dont les pierres datant de l’ère romaine ont été effacées par des bulldozers , le Wali Mohamed Mhidia a personnellement exigé qu’une commission se déplace au site pour élaborer un rapport relatif à son authenticité historique comme patrimoine de l’époque romaine.

Selon d’autres sources officielles, les travaux qui ont détruits ce chemin, ont été réalisés pour permettre un ccès plus facile aux véhicules de la protection civile en cas d’incendies dans cette zone forestière. 

Malheureusement, les responsables de ce projet et les ouvriers ignoraient sûrement qu’ils sont devant un des premiers vestiges romains à Tanger et parmi les plus rares existant encore. 

Datant de l’époque romaine, la route de Sidi Mesmodi, à Tanger, un des rares chemins romains qui était encore préservé dans cette zone de la ville, a été ainsi victime d’une agression des bulldozers qui l’ont entièrement effacé. L’opération a sûrement eu lieu sans consultation des autorités responsables des monuments historiques et sûrement de la Wilaya de Tanger non plus.

Désormais on sait qui a détruit ce chemin et pour quelle raison il l’a fait.

Y aura-t-il moyen de corriger cette grave erreur ou alors on a perdu, à jamais, un grand patrimoine rappelant la présence romaine à Tanger ?

On attendra ce que conclura Mohamed Mhidia après lecture du rapport.