Consuelo Hernández revient à Tanger où elle expose ses beaux chefs-d’œuvre à la grande salle de l’Institut Cervantes à partir du vendredi 1er octobre. “Tanger, retrato inacabado” est sans doute l’une des plus importantes expositions artistiques du début de cet automne 2021. Un rendez-vous qui est organisé par l’Institut Cervantès au moment où la vie culturelle et artistique reprend petit à petit dans la capitale du Nord du Maroc redonnant joie et espoir à ses habitants et intellectuels.

Cet événement est organisé en parallèle avec l’autre grand rendez-vous artistique phare de la ville, à savoir la troisième édition du Parcours des arts de Tanger, auquel prennent part les principales institutions culturelles de la ville et la crème de la crème des grands artistes marocains et étrangers.

Parmi ces artistes, Consuelo Hernández qui porte Tanger dans ses veines et son cœur, reste l’une des stars les plus appréciées par le public Tangérois. Appuyée par le directeur de l’Institut Cervantès de Tanger, Javier Rioyo Jambrina, cette exposition est un beau rappel des plus belles peintures réalisées par Consuelo Hernández sur Tanger. Le théâtre Cervantès, le café Hafa et le Chico taxi, la villa de la rue ibn zaydoun, le portrait de Mohamed Choukri, le thé à Rmilat… Tout simplement de grands chefs-d’œuvre à redécouvrir.