Pour résoudre une problématique, il faut comprendre les causes. Malheureusement au Maroc, les causes sont systématiques et/ou systémiques, même dans la façon de voir le monde.
L’Intelligence Économique permet la détection de l’information, quelle soit technico-scientifique, politique ou géopolitique et économique etc …, pour positionner son Pays dans cette Guerre Économique Mondiale. Les moyens pour arriver à capter cette information, dans un Monde où l’information est abondante (sur-informations), est l’Intelligence Économique. Elle nous permet aussi de nous positionner sur les 20 et 50 années à venir.

Aujourd’hui, il y a le nouveau monde qui est en train d’effacer l’ancien monde et ceci à commencer avec les entreprises dont leur croissance est exponentielle du type des GAFAM et des BATX.

À présent, on dispose d’une fenêtre temps de 10 à 15 ans (2030-2035) où toute la planète peut se positionner puisqu’on va réinventer le monde. Cette réinvention va passer à travers 4 axes:

• les Nanotechnologies
• Les Biotechnologies
• Les sciences de l’information, la Data et l’Informatique Quantique
• Les Neurosciences et l’Intelligence Artificielle

Ces 4 branches sont exponentielles et chacune d’entre elles double chaque année voire même tout les 6 mois. Ces 4 axes convergent entre eux et donnent ce qu’on appelle une Super Exponentielle et l’histoire de l’humanité ne l’a jamais connue.

Prenant un exemple : imaginons que demain on invente un matériel qu’on appelle GRAFÉNE+, un matériel qui peut transmettre de l’énergie sans perte, appeler la Super-conductivité à température ambiante. Si un tel produit voit le jour cela signifie que les coûts énergétiques tendront vers zéro. Et si les coûts énergétiques tendent vers zéro cela ouvre un champs de possibilités inimaginables. En conséquence, on est en train de se diriger dans un monde où il y a une délégation à l’Intelligence Artificielle, où il y a des activités qui ne seront plus faites par des humains. Ce transfert va impacter 500 millions de personnes sur la planète durant ces 15 prochaines années c’est-à-dire qu’il y aura 500 millions de personnes dans le monde qui perdront leur job. Et ce JOB ne sera plus fait par un Être humain.

Le COVID 19 vient de donner un accélérateur à la transformation de ce monde.

Les pays ayant une Intelligence Économique leurs permet de se maintenir par rapport à des pays qui eux n’en disposent pas pour anticiper ce type de crise. La peur et les principes de précaution monopolisent toutes les forces économiques et politiques (des Pays non outillés de l’Intelligence Économique) à la résolution des problèmes sociaux alors qu’ils sont dûs à la mauvaise gestion courante (Systématique et/ou Systémique).

Subséquemment, l’Intelligence Économique est un outil qui permet de voir et d’avoir plusieurs scénarios pour se projeter dans le temps (court, moyen et long terme).

Exemple:
• Le Japon se positionne en 2050 et 2100, il a des institutions de futurologie.
• La Chine se positionne en 2049.
• En USA, un livre est réalisé tout les 4 ans appelé “What the World tomorow”
• Etc …
Et cela nous donne l’impression d’une prophétie auto-réalisatrice.

L’Intelligence Économique est un organisme absolu dans la gouvernance d’un État où le temps économique est différent du temps politique. Tout ceci pour dire que nous disposons d’un segment de temps court de 10 à 15 ans.
Alors que le Maroc, avec les prochaines élections, va encore continuer pour au moins 10 ans dans son apprentissage démocratique (ce qui peut être légitime !!!) avec des formations et des déformations politiques jusqu’à l’obtention du BON dialogue entre les partis politiques, les organisations patronales, les syndicats etc … . De l’autre côté, nous avons une période de 10 ans qui ne va jamais plus revenir, avec des changements économiques majeurs au niveau mondial.
Le Maroc, de part son positionnement géographique et par l’intersection des flux multidimensionnels, peut profiter de toute l’information. Et c’est pour cette raison qu’il faut disposer d’une Agence d’Intelligence Économique. Cette Agence doit être invariante par rapport à l’apprentissage politique qui lui va encore durer au moins 10 ans. Tout en sachant que chaque année perdue est une perte de part de marché inimaginable.

Un exemple pour avoir un ordre d’idée. Le PIB mondial entre 2030 et 2040 est de l’ordre de 100.000 milliards $/an. Sur ces 100.000 milliards $/an, 40% vont venir de l’Industrie 4.0 sur les 10 ans qui arrivent. Cela veut dire qu’il y a un potentiel de 40.000 milliards $/an à maturité en 2030 et 2035 sur lesquels nous pouvons se positionner en Time-to-Market sur des niches telles que la Nanotechnologie, la Biotechnologie et y compris en amélioration en transition industrielle de l’ancien monde vers le nouveau monde.
Autre exemple; toutes les voitures à moteurs thermiques vont disparaître au profit des moteurs électrique et des moteurs à pile à hydrogène. Cette transition est actée pour 2030 à 2035. Ainsi, il y a tout un ensemble de voitures thermiques qui ont une carcasse dont il faudra changer les moteurs. Sur ce segment, très peu d’entreprises se sont positionnées et c’est un secteur gigantesque.
Il y a beaucoup, beaucoup d’autres secteurs sur lesquels nous pouvons nous positionner et nous devons nous positionner.
Je n’ai cessé et je ne cesserais jamais de rappeler que notre modèle économique est un modèle dépassé depuis les années 2000-2010. Entendez que c’est une industrie de sous-traitance à bas coût qui est déjà MORTE dans les pays extérieurs. Et ces mêmes pays extérieurs nous la font sous-traiter.
Le COVID-19 va donner l’excuse parfaite pour dire qu’on ne va plus continuer le Business lorsque l’économie mondiale va redémarrer d’ici maximum 2 à 3 ans (2023 à 2024). Il va y avoir un désengagement massif des donneurs d’ordre extérieurs par rapport à notre économie.

Et là, croyez moi, le choc que nous aurons sera apocalyptique si nous ne positionnons pas par rapport à 2023-2024 sans assurer une transition industrielle et une transition avec nos partenaires internationaux (Union européenne, les Bailleurs de fonds, etc …). Si nous ne travaillons pas sur cet axe immédiatement, il y aura de très très gros dégâts et de très très gros problèmes. Sans rentrer dans les détails, cela sera impensable, inconcevable et invraisemblable.

Modestement et humblement vôtre 
Le conseiller qui murmure aux oreilles des Hommes d’Etat.
Oussama OUASSINI