Encore une bonne nouvelle pour protéger la mémoire de Tanger. La Bibliothèque Abdellah Guennoun, sise au boulevard Pasteur, à l’étage du bâtiment historique abritant la délégation du ministère du tourisme, sera entièrement rénovée et équipée.
Bien qu’elle soit l’une des principales bibliothèques de la ville, elle a depuis longtemps été abandonnée et reléguée à un rôle qui ne lui convient pas.
La bibliothèque Abdellah Guennoun constitue en effet un fait rare. Il s’agit de l’une des premières bibliothèques “privées” ouvertes au Maroc et qui est passée par la suite sous la gestion communale et puis du ministère de la culture.
Cette bibliothèque représente surtout la mémoire “nationale” du penseur Abdellah Guennoun, dont les correspondances avec plusieurs leaders et penseurs du mouvement national  (le nombre dépasse les 6000 lettres) sont rassemblées dans sa bibliothèque.
On y retrouve aussi les écrits sur l’identité culturelle marocaine de cet érudit qui militait pour la recherche dans l’histoire du pays contre l’oubli et qui pariait, pour cela, sur l’archivage.
Les travaux de feu Abdallah Guennoun reflètent ainsi manifestement son action pour la libération de la mémoire culturelle marocaine, pour en faire une pensée d’inspiration. Et ce trésor est un héritage caché dans ce bâtiment qui mérite d’être restauré et bien équipé.
Aujourd’hui, grâce à un partenariat rassemblant plusieurs intervenants, dont la Wilaya, le Conseil régional et l’ADPN, ce bâtiment aura une nouvelle vie.
A. REDDAM