Ce sera le 15 juin que les 12 028 saisonniers marocaines qui travaillent dans la campagne des fruits rouges de Huelva commenceront à rentrer au Maroc, comme l’a confirmé dans les dernières heures le gouvernement espagnol.
Ainsi, l’accord conclu permet des départs jusqu’à quatre bateaux par semaine, depuis Algésiras avec la compagnie espagnole Balearia, et Intershipping.  La capacité autorisée est de 1 000 personnes par bateau, et elles doivent effectuer un PCR avec un résultat négatif au maximum 48 heures avant le voyage.
Comme indiqué par la Sous-délégation du Gouvernement à Huelva dans un communiqué de presse, l’information des saisonnières a été coordonnée entre les deux gouvernements, de telle sorte que le départ d’Espagne et l’arrivée à Tanger Med faciliteront la localisation par les provinces de l’origine de chaque groupe de femmes, permettant ainsi la logistique du transport jusqu’à leur domicile.
La déléguée adjointe du gouvernement, Manuela Parralo, s’est montrée “satisfaite” de cette nouvelle, “qui transfère la tranquillité au secteur et aux travailleurs eux-mêmes”.  Parralo a souligné que, malgré la crise sanitaire et d’autres circonstances, cette campagne s’est déroulée « normalement » et que les travailleurs marocains sont « indispensables » aux entreprises « dans les tâches de gestion et de réalisation de cette campagne, une main de travail loyale et spécialisée ».
En outre, Parralo a signalé que cette campagne « a été menée efficacement, démontrant une fois de plus l’efficacité de ce type de gestion de la migration circulaire et ordonnée qui, comme d’habitude, a été abordée d’un point de vue humanitaire et pragmatique».
Les ministères de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations ;  Affaires étrangères, Union européenne et coopération ;  et Agriculture, Pêche et Alimentation, ont maintenu un dialogue constant entre eux pour coordonner le retour du contingent qui se rend chaque année dans la province de Huelva dans le cadre du programme de contractualisation à la source, GECCO, à la demande des principales entreprises du secteur.
Par ailleurs, le Secrétariat d’Etat aux Migrations a maintenu des contacts « fluides et continus » avec les hommes d’affaires de ce secteur, auxquels il a exprimé au nom de l’ensemble du Gouvernement sa « gratitude » pour les démarches entreprises et « leur implication » dans le bien-être de ces travailleurs, “priorité absolue.”
Comme l’a souligné la Sous-délégation, la saison agricole a employé 109 000 personnes au cours de ces mois, ce qui représente une augmentation de 10 pour cent par rapport aux autres années.
Sur ce total, seuls 11 % sont des intérimaires embauchés à l’origine en provenance du Maroc, des redoublants depuis plus de deux ans et qui ont rempli l’engagement de retour dans leur pays d’origine, ce qui les rend « fidèles et spécialisés pour plus de 500 entreprises dans le secteur ».  De même, au cours de ces mois, la saison agricole et le nombre d’ouvriers ont augmenté “de façon exponentielle” par rapport aux autres années.