Géré par une société sous-traitante de l’ONCF, le petit parking près de la gare du TGV coûte plus cher qu’un voyage à bord du Boraq.
Plusieurs personnes ont contacté La Dépêche pour se plaindre de cette situation très insolite. “Il s’agit d’une vraie arnaque. J’ai garé ma voiture pour entrer à la gare accueillir mon mari qui revenait de Rabat. Après moins de 40 minutes passées dans cette gare, je reviens à ma voiture et le gardien m’assomme avec un ticket coûtant 20 DH”, s’indigne une femme.
Mathématiquement, payer 20 DH pour avoir stationné sa voiture dans ce petit parking revient plus cher que le prix du trajet Tanger-Rabat à bord du Boraq, le train à grande vitesse.
Un autre témoin a signalé pour sa part qu’il est entré dans le parking souterrain de la même gare pour stationner sa voiture, mais en ne trouvant aucune place libre il a fait demi-tour pour sortir de ce parking de l’ONCF. Surprise: on l’oblige à payer 4 DH, même sans avoir garé son véhicule. “Vous êtes entrés, vous devez payer 4 DH pour sortir”, lui a dicté sévèrement le responsable au guichet.
Alors qu’à la direction générale de l’Office des chemins de fer, Rabie Lakhlie fait l’impossible pour améliorer l’accueil des voyageurs et bien les servir, dans les parkings de la gare de Tanger, ces derniers font face à un vrai carnage. Une situation inexplicable et inadmissible car il est inconcevable qu’on offre aux citoyens des prix sympas pour voyager à bord des trains marocains et qu’on les arnaquent dans les parkings.