Pour avoir de beaux arbres urbains à coup sûr, il est essentiel d’en prendre soin. Une opération d’entretien passe notamment par une taille régulière. Durant la saison d’hiver tout spécialement.
A Tanger, c’est une autre histoire. Depuis janvier dernier, des milliers d’arbres urbains sont massacrés, notamment dans le centre-ville et les grandes artères qui en possèdent encore.
Pour la partie responsable de ce crime environnemental, l’objectif derrière cette opération, qui se répète annuellement durant cette période, est d’assurer à ces arbres une régénération et donc la possibilité d’être en bon état.
Mais au fond il s’agit de tout un business qui se cache derrière cette malheureuse action.

Quand faut-il tailler les arbres urbains, tous les ans ?

Tout dépend de l’espèce considérée. Ainsi les arbres d’ornement se taillent le moins possible sauf s’ils deviennent gênants.
Les arbres d’ornement sont complantés au sein de l’espace public urbain, mais également dans les lieux privés. Leur fonction ne se limite pas à l’ornementation. Ils assurent l’ombrage et le rafraîchissement.
La taille maintient sur les arbres une ramification jeune, porteuse de fleurs et/ou de fruits. Les vieilles branches produisent peu de fleurs et de fruits. C’est l’occasion aussi d’éliminer les branches mortes. Enfin, surtout pour les espèces à croissance vigoureuse, elle permet au soleil de pénétrer jusqu’au coeur de la ramure en éliminant tous rameaux qui poussent vers l’intérieur et densifier l’intérieur de l’arbre ou de l’arbuste. Mal éclairée, la base des branches ne porte plus de feuilles.

La question clé

S’il est facile d’obtenir toutes ces informations et plein d’autres encore sur les techniques de taille des arbres, leurs avantages et leurs inconvénients, comment expliquer qu’on continue de massacrer les arbres urbains à Tanger?
En effet, il suffit d’un petit clic sur google et on a toutes les informations relatives à ce domaine. Mais à Tanger le carnage continue et se répète chaque année. Cela amène à deux conclusions: soit que la société responsable n’a aucune idée et aucun savoir-faire concernant ce domaine, soit alors qu’elle détruit exprès le peu d’arbres existant en ville.
N’oublions surtout pas que les branches coupées font le bonheur des fours traditionnels, des hammams, des restaurants utilisant des fours à bois, etc. Cela veut dire qu’il existe un commerce très juteux pour la partie qui récupère ces tronçons d’arbres coupés chaque année.
Qui est réellement derrière et qui en profite? A la société responsable de cette opération d’apporter ses réponses. A La Dépêche, on ne peut accuser aucune partie sans preuves évidentes à l’appui. Mais une chose est sure: le massacre des arbres urbains existe bel et bien un peu partout en ville et la responsabilité incombe premièrement aux autorités locales qui ne contrôlent pas cette activité si dangereuse.

Pour conclure, rappelons quel est le rôle des arbres urbains pour la ville.
Les arbres urbains jouent un rôle important dans le confort thermique de la ville, dans la capacité de stockage du carbone, dans l’infiltration des eaux pluviales, dans la captation de certains polluants et bien sûr la production d’oxygène.
Méritent-ils d’être massacrés de cette façon? Non!

A. R.