Les prévisions font état d’investissements de plus de 176 millions d’euros dans les aménagements et équipements des terminaux passagers sur la période 2023-202.

De nombreux professionnels du secteur touristique marocain ne comprennent pas l’attitude négative des départements responsables qui ne sont guère “agressifs” à l’heure de défendre la part du Maroc dans le tourisme de croisière.
En effet, au moment que l’Espagne investit chaque année et enregistre d’excellents résultats en nombre d’escales des bateaux de croisière et en nombre de touristes, le Maroc, et spécialement dans le port de Tanger-ville, les escales sont rares. Guides touristiques, transporteurs, bazaristes, restaurateurs et autres activités liées au tourisme, lamentent l’inefficacité des autorités responsables concernant ce secteur.
Mais qu’elle est la stratégie de l’Espagne pour accueillir plus de 10 millions de croisiéristes par an? Voici un petit exemple:
Les ports d’intérêt général espagnols ont pris part au Seatrade Cruise Global, le plus grand événement mondial dédié aux croisières, qui s’est déroulé à Fort Lauderdale, aux États-Unis, du 27 au 30 mars.
L’objectif est de promouvoir les installations et services portuaires pour le tourisme de croisière auprès de plus de 80 compagnies maritimes, 500 exposants de 85 pays et plus de 10.000 participants.
Les prévisions pour cette année prévoient une reprise complète du trafic des navires de croisière et des touristes aux niveaux d’avant la pandémie, qui en Espagne a atteint son niveau record en 2019 avec plus de 10,6 millions de croisiéristes et 4236 navires de croisière qui ont fait escale dans les ports espagnols, avec une croissance annuelle proche de 5%.
L’importance des ports et du tourisme de croisière en tant qu’éléments moteurs de l’activité économique espagnole ne fait aucun doute. En effet, cette année-là, un chiffre d’affaires de près de 6000 millions d’euros a été généré, ce qui a représenté une contribution au PIB national de 2800 millions d’euros, ainsi que la création de plus de 50.000 emplois.
A la fin de l’exercice 2022, plus de 8,1 millions de croisiéristes et 4.525 navires de croisière étaient enregistrés, ce dernier dépassant les données de 2019. Les dernières données disponibles, correspondant au mois de février, ont enregistré plus de 1,1 million de croisiéristes, passagers, avec une augmentation de 147,6% par rapport à la même période de l’année précédente, soit le nombre de croisiéristes multiplié par près de 2,5 au cours des deux premiers mois de l’année.
L’investissement public dans les installations et équipements des terminaux passagers, prévu pour la période 2023-2026, s’élève à 176,2 millions d’euros, mettant en évidence les investissements dans les autorités portuaires des îles Baléares, Tarragone, Valence ou Barcelone.
Dans cette édition de Seatrade Cruise Global, le stand Puertos del Estado a accueilli les autorités portuaires participantes dans un espace de 418 m2: La Corogne, Alicante, les îles Baléares, Barcelone, Bilbao, Carthagène, Ferrol, Melilla, Santander, Tarragone, Valence et Vigo, ainsi que Tourspain. De même, ils sont représentés par Suncruise, les autorités portuaires de Bahía de Algeciras, Almería, Bahía de Cádiz, Huelva, Málaga, Motril et Séville, et par ‘Cruises Atlantic Islands’, celles de Las Palmas et Santa Cruz de Tenerife.
Pendant encore une année, l’image distinctive du système portuaire espagnol à la foire est présentée sous le slogan «Ports d’Espagne. Nous vous accueillons comme vous le méritez».