Au début de l’année prochaine, l’appel auquel pourront participer les compagnies maritimes intéressées par les trois lignes déclarées d’intérêt général sera publié.
La déléguée du gouvernement en Andalousie, Sandra García, a fait savoir qu’au début de l’année prochaine, l’appel auquel les compagnies maritimes intéressées par les trois lignes déclarées d’intérêt général lors du dernier Conseil des ministres sera publié. Il s’agit des lignes Motril-Melilla, Málaga-Melilla et Almería-Melilla, de sorte que “le 1er avril, elles fonctionnent avec une validité d’un an, qui sera plus tard valorisé pour de futures extensions.”
C’est ainsi que la déléguée s’est exprimée au début d’une rencontre avec le président de l’Autorité portuaire de Motril, José García Fuentes, avec qui elle a passé en revue les différents projets, dans certains cas de collaboration public-privé, qui impliqueront un investissement de l’Etat de 34 millions d’euros.
De l’avis de la déléguée, les dernières nouvelles “démontrent la sensibilité du gouvernement aux infrastructures stratégiques de toute l’Andalousie”, comme cela a été pour déclarer la ligne maritime Motril-Melilla d’intérêt général, “sauvant une affaire en suspens”.
Concernant le projet de raccordement ferroviaire du port, Sandra García a rappelé que “le plan de viabilité est déjà au Ministère des Transports, où les différentes possibilités sont analysées”.
“Il y a de grands projets pour le port de Motril qui donneront un tour complet aux installations portuaires, modifiant le port de pêche et de sports, agrandissant les établissements commerciaux et hôteliers, l’ouvrant à la ville et favorisant la perméabilité avec les différents quartiers proches du port”, a-t-elle aussi expliqué.