Dans un contact avec le promoteur immobilier Bennis, en réponse à l’article publié dans La Dépêche de samedi dernier et sur le site ladepeche24.com, le promoteur a voulu expliquer très rapidement la raison pour laquelle le trottoir en question a été entièrement fermé aux piétons.

Cette situation ne durera que quelques semaines, le temps d’installer les pieux des fondations. Vu que techniquement c’est une opération comportant son aspect “dangereux” à la fois pour les ouvriers sur le chantier et pour les citoyens de passage à côté de celui-ci, c’est dans un souci de protection et de sécurité des uns et des autres que nous avons été obligés de fermer momentanément tout le trottoir le temps de terminer ces premiers travaux” souligne le maître d’ouvrage. Et d’ajouter que cette situation ne va pas durer plus que quelques semaines. “Une grande partie du trottoir, dans sa largeur, sera immédiatement libérée dès que les pieux des fondements soient entièrement posés, permettant aux usagers d’y circuler dans la sécurité totale”. “Dans l’ensemble de nos actions et projets, le principal souci du groupe immobilier Bennis est de bien servir les citoyens en leur offrant la meilleure qualité, de les combler et les satisfaire. Ce processus démarre à partir de la sécurité que nous garantissons dès le premier jour du lancement de nos chantiers“, conclu le promoteur.