Les participants à une rencontre économique, organisée mercredi à Tanger, ont appelé les femmes entrepreneures à saisir les opportunités d’investissement sécurisé offertes dans les zones industrielles du Maroc.
Lors de cette rencontre, organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA), en partenariat avec l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (AFEM-TTA), l’Association professionnelle pour l’Entrepreneuriat Féminin au Maroc, et le Centre international pour l’entreprise privée (CIPE), sous le thème “Les zones franches au Maroc, pilier de l’entrepreneuriat féminin: accès à un investissement sécurisé”, les participants ont souligné que les zones franches industrielles offrent des opportunités d’investissement sécurisées pour les femmes.
A cet égard, la présidente de l’AFEM-TTA, Chaibia Balbzioui Alaoui, a souligné l’importance de l’entrepreneuriat féminin, particulièrement dans la région du Nord, qui a connu ces dernières années un développement significatif des entreprises créées par des femmes, évoquant les contraintes auxquelles fait face les femmes entrepreneures.
Elle a, dans ce sens, évoqué l’expérience de l’incubateur d’entreprises créé par l’Association pour soutenir les entreprises féminines dans la région du Nord, notant que l’association a ratifié plusieurs conventions avec des partenaires de l’écosystème économique, en vue de permettre aux femmes entrepreneures de bénéficier du soutien technique, administratif et financier.
Pour sa part, la présidente de la Commission des finances de la Chambre régionale a mis en avant les efforts déployés par la Chambre pour encourager et soutenir les entreprises féminines et accompagner leur développement dans divers domaines, précisant que l’instance élue dispose d’incubateurs visant à accompagner les femmes entrepreneures durant toutes les étapes de création d’entreprise.
Elle a, en outre, mentionné l’organisation de nombreux ateliers et formations entrepreneuriales au profit des femmes de la région, en veillant à les intégrer dans différents programmes de coopération internationale, notamment la commission des femmes entrepreneures de l’Association des chambres de commerce et d’industrie de la Méditerranée (ASCAME) et le Forum mondial des femmes d’affaires (Medawomen).
Il est à noter que cette rencontre s’est fixée pour objectifs de discuter des défis auxquels fait face l’entrepreneuriat féminin dans la région, ainsi que d’évaluer dans quelle mesure les entreprises féminines installées à proximité de la zone franche de Tanger Med tirent profit des opportunités offertes.
Cette rencontre a été ponctuée par un atelier de réflexion et de consultation pour mener une campagne de plaidoyer en faveur de l’entrepreneuriat féminin au Maroc, en vue d’élaborer une série de propositions et de recommandations et d’identifier les opportunités et les défis auxquels fait face l’entrepreneuriat féminin au niveau des zones industrielles.