Masse monétaire & Inflation: Le débat fait agitation

L’inflation, c’est de subventionner des dépenses qui ne rapportent rien avec de l’argent qui n’existe pas.

Le secret, l’esprit du langage, c’est-à-dire de l’expression et du message, consiste à communiquer des idées. Sans transmission de la pensée, le langage n’est qu’une terre morte. (Ibn Khaldoun)

Les temps difficiles créent des hommes forts, les hommes forts créent des périodes de paix, les périodes de paix créent des hommes faibles, les hommes faibles créent des temps difficiles.” (Ibn Khaldoun)

Le citoyen lambda a remarqué que l’inflation est de retour et le nombre d’articles sur le sujet le démontre.
Et comme d’habitude, les thèses se partagent en 2.
• D’un côté, ceux qui attendent la fin du monde et qui nous annoncent l’hyperinflation à la République de Weimar.
• De l’autre, ceux qui sont convaincus que les hausses des prix actuelles sont provisoires et que tout va rentrer dans l’ordre une fois que les goulots d’étranglements, dûs au Covid, seront résorbés.
Et ces 2 groupes se lynchent en se lançant chiffres et statistiques à la figure, lesquels ne font que renforcer ma sidération.
Je ne vais pas me défiler. Je n’en sais RIEN et en plus, je m’en FOUS complètement puisque la question est IDIOTE.
Elle est idiote car, tout simplement, ce n’est que la résultante d’un processus qui avait commencé depuis plusieurs années et ce n’est que quand les conséquences de ce processus sont devenues visibles (hausse des prix) que les commentaires des journalistes et des économistes se sont mis  à jacasser comme des poulets sans tête en criant “inflation, inflation, inflation …” sans aucune qualité de réflexion.
Donc, mon aperçu, il s’agit d’une hausse des prix généralisée, c’est-à-dire une baisse de la valeur de la monnaie.
Pour faire tourner une économie, il faut de l’argent qui tourne à son tour, les économistes l’appellent la “masse monétaire” qui n’est rien d’autre que la somme des billets de banque, du cash, des crédits etc …
La masse monétaire en circulation tournée 2 fois dans l’année représente d’habitude plus de la moitié du PIB.
Mais toutes les hausses anormales de la masse monétaire n’amènent pas à l’inflation. Il y a eu de nombreux cas où une hausse de la masse monétaire tout à fait excessive n’a entrainé aucune accélération dans le niveau général des prix.
La première condition pour qu’il y ait une hausse générale des prix, il FAUT qu’il y ait eu une hausse anormale de la masse monétaire quelque temps auparavant, mais cela ne SUFFIT pas. Donc cette condition est nécessaire mais non suffisante. 
La deuxième condition, il faut regarder où est allé cet argent, et dans quelle intention ?
Pour être explicite, si la monnaie créée ex nihilo par la banque centrale va dans des investissements désastreux, alors l’augmentation inflationniste sera plus forte que si l’argent avaient été placé dans de bons investissements.
Et enfin, la troisième condition, il faut qu’il y ait un transmetteur commun pour diffuser, propager le virus inflationniste, et l’histoire nous a démontré que ce vecteur était, soit les salaires, soit le prix de l’énergie.
Pour info, je pense que l’énergie va inévitablement monter, non pas parce qu’elle se rend plus rare mais parce que les “fines fleurs” ont décidé de taxer les formes d’énergie les plus performantes au profit de celles qui le sont moins, ce qui va faire monter le prix de l’énergie.
Conséquence: on peut être à peu près certain que le prix de l’énergie sera le dynamo qui nous fera passer d’une forte création monétaire à une hausse généralisée de tous les prix et, in fine, à une hausse des impôts.
Entre parenthèse, ma théorie sur la Dette:
Une Dette externe se paie lorsqu’on la rembourse. Par contre, une Dette interne on l’a paie lorsqu’on l’émet et cela se traduit par un appauvrissement généralisé. 
Et arrêtons les conneries du genre: “Ooooh je vais récupérer le sel que j’ai mis dans l’eau des pattes”. C’est STUPIDE.
Revenons à notre sujet, si nous avons des hausses de prix dans des biens tels que l’immobilier ou certaines matières premières ou certaines actions dont la valeur monte de façon exponentielle, ce n’est pas la valeur de l’appartement ou de la matière première ou de l’action qui monte, c’est la valeur de la monnaie avec laquelle on achète qui baisse. 
Et comme la valeur du travail ne monte pas autant puisque le travailleur local est en concurrence avec le travailleur de pays non inflationniste ou les pays dont les monnaies peuvent dévaluer … 
Eeeh oui, les riches s’enrichissent tandis que ceux qui n’ont que leur travail à offrir (les pauvres) s’appauvrissent, c’est MATHÉMATIQUE. Ce qui est désastreux pour le vivre ensemble. 
Par exemple, il y a 40 ans, un travailleur pouvait s’acheter la maison en travaillant 3.300 heures. Aujourd’hui, il lui faut travailler plus de 6.000 heures!
Prenons un autre exemple, une action, dont le cours a doublé en 5 ans, ce qui revient à une hausse de 20% par an, à laquelle il faut ajouter le dividende qui monte presque chaque année.
Dans le temps, il fallait 10 à 15 ans pour que double le cours, et ce raccourcissement de la période au doublement de votre action n’a rien à voir avec les mérites de l’action ou la compétitivité de la société, mais tout à voir avec la fuite en avant de la monnaie. Ce symptôme prouve intrinsèquement que la période de la hausse de prix a bel et bien commencé.
• Première réalité: Nous sommes bien dans une période inflationniste et la valeur de la monnaie a commencé à baisser très fortement contre les biens et services à durée longue, très longue. Garder du cash ou détenir des obligations dans les pays où les monnaies suivent une politique inflationniste est suicidaire.
• Deuxième réalité: Historiquement, les politiques inflationnistes se sont toujours mal terminées et il n’y a pas d’exception.
• Troisième réalité: Quand l’inflation va-t-elle détruire nos systèmes de production ?
Aucune idée, mais on m’a appris que chaque monnaie a 3 fonctions.
• Réserve de valeur: Cette fonction est détruite.
• Étalon de valeur: Cette autre fonction est en voie d’être détruite.
• Moyen d’échange: C’est quand les producteurs vous demanderont d’être payés en Or ou en litre d’huile d’argon ou en Haschich légal (Canabis) plutôt qu’en Dirhams ou en Euro ou en Dollar. 
Lorsque le troc réapparaîtra vous saurez que nous sommes à la fin. Et cela se traduira par l’apparition de nouvelles monnaies qui n’auront rien à voir avec le pays. L’émergence du Bitcoin est donc parfaitement normale.
Mon conseil reste le même. Notre Gouvernement et nos gouvernements antérieurs ont et sont en train de détruire notre monnaie. Heureusement que Mr JOUAHRI (Wali de Bank Al-Maghrib) veille à la Souveraineté monétaire du Pays, mais pour encore combien de temps ?!
En attendant, je vous conseille d’échanger la monnaie dont la valeur va s’effondrer contre des actifs qui vaudront toujours quelque chose, un lopin de terre, de l’Or, un stock de Haschich légal (Canabis) ou que sais-je encore.


Conclusion:
Il y a une Loi en Science Politique qui ne connait presque pas d’exceptions.
Les résultats d’une action politique sont souvent inverses aux promesses faites à l’origine.
Je m’explique …
• Le blocage des loyers amène à une pénurie de logements, 
• Une augmentation du salaire minimum à une hausse du chômage, 
• L’éducation pour tous à une hyper sélectivité par l’argent pour que les enfants des élites se retrouvent bien entre eux etc …
Les oints et autres hommes de l’Etat ont identifié le problème (le réchauffement atmosphérique créé par le CO2) et la solution au problème, l’énergie décarbonée.
Il me parait donc probable que nous sommes à la veille d’un mini âge glaciaire et que nous allons manquer d’énergie fossile très bientôt.
Le Tsunami énergétique risque d’arriver cessamment sous peu.

Oussama OUASSINI 
L’homme qui murmura aux oreilles des Hommes d’Etat.