Une pénurie mondiale de composants électroniques force les constructeurs automobiles à ralentir leur cadence de production. L’usine de Tanger du groupe Renault est également concernée.

De nombreux constructeurs automobiles ont annoncé l’ajustement, voire la suspension de leur production dans différents sites dans le monde, en raison d’une pénurie de composants électroniques fabriqués en Chine.  

Le Maroc est également concerné. “Il y a une pénurie au niveau mondial des composants électroniques qui touche plusieurs fournisseurs, notamment ceux du groupe Renault. Nous allons donc procéder à un ajustement de la production sur le mois de février, au niveau de l’usine de Tanger”, apprend Medias24 auprès du groupe. 

“La production ne sera pas suspendue, mais ajustée durant trois jours de la semaine allant du 8 au 14 février 2021“. C’est-à-dire que la production sera régulée en fonction des quantités de composants électroniques reçues.

“Dans l’usine Renault de Tanger, il y a deux lignes de production. Celle concernée est la ligne 2, qui produit la Sandero”. Ces composants sont nécessaires pour la production de ce véhicule. 

“Ce n’est donc pas un arrêt total de la chaîne de production, puisque la ligne 1, qui produit le Dokker et la Lodgy, continue à tourner”.

Dans une industrie automobile où la production est programmée à la minute près, cette pénurie pourrait retarder l’atteinte des objectifs de production fixés par le groupe. Mais pour l’instant, ce retard n’est pas encore chiffré par le constructeur marocain, qui attend de voir comment la situation va évoluer. Ce ralentissement peut toutefois être rattrapé. 

Notons par ailleurs que ces composants électroniques sont également essentiels pour nombre de secteurs de l’électronique, comme les ordinateurs, dont la demande a explosé avec la pandémie.

Avec Media24