“En aidant les autres, j’ai trouvé le bonheur et la satisfaction dans ma vie”

“Les conditions de vie dans notre société contribuent à la perte du potentiel des personnes et affectent négativement l’édification de l’individu, de sa famille et de la société en général”

Comment avez-vous commencé votre parcours dans le travail associatif et quelles ont été les motivations qui vous ont encouragé à le faire?

Mon parcours dans le travail communautaire a commencé avec l’influence de mon défunt père sur ma vie. C’était une personne sincère, et je voyais notre maison accueillir continuellement les pauvres et les passants.  Il m’a toujours dirigé en disant : “Ma fille, fais le bien, car le bien est ce qui reste après la fin de la vie.”  Quand il est mort, j’ai regardé son visage lumineux et j’ai été témoin de la façon dont il a été transporté dans l’au-delà avec un sourire, et comment il a parlé avec passion et bonheur de la mort.
Malgré les défis auxquels j’ai dû faire face en raison de ma situation personnelle, j’étais très passionnée par l’idée de contribuer à la vie des autres, de les soutenir dans leur vie quotidienne et de faire des plans pour atteindre leurs objectifs. Les conditions de vie dans notre société contribuent à la perte du potentiel des personnes et affectent négativement l’édification de l’individu, de sa famille et de la société en général.

J’étais toujours à la recherche de moyens et d’un cadre dans lequel je pourrais légalement fournir une assistance.  J’ai donc décidé de créer une association qui travaille dans le domaine du social. Je m’engage à travailler en équipe avec enthousiasme pour continuer le chemin de mon père et poser de nouvelles bases pour ce noble travail au profit de mes enfants et de la société.

Votre expérience personnelle a-t-elle été une raison pour adopter également le travail collectif et le coaching ?

Oui, comme je l’ai mentionné plus tôt, mon expérience personnelle a été le principal moteur de l’adoption du travail d’équipe.  J’ai une grande passion pour aider les autres à réaliser leurs rêves.  En ce qui concerne le coaching, je me concentre principalement sur l’autonomisation des femmes dans les zones reculées et les villages qui n’ont pas accès aux centres de formation en raison de la distance ou de contraintes financières. Mon objectif est d’aider ces femmes à renforcer leur confiance en elles et leur capacité à atteindre leurs objectifs et à relever des défis.

Quel est le domaine de compétence de l’association et qui bénéficie de vos services ?

Notre association se concentre sur les jeunes, les femmes et la famille. A travers nos activités, nous œuvrons au renforcement des capacités des bénéficiaires en soutenant la formation continue, notamment des femmes, pour leur permettre de participer à la société dans le respect des principes de citoyenneté et des droits humains. Nous nous concentrons particulièrement sur les jeunes, les femmes et les groupes marginalisés.

Quelle est votre analyse personnelle de la situation générale du monde rural et du niveau des services offerts aux femmes et aux jeunes filles, et comment l’association intervient-elle pour protéger cette frange de la société ?

Le monde rural et la banlieue de Tanger font face à de nombreux défis économiques, sociaux et environnementaux. Pour une femme rurale, sa position est affectée par de nombreuses difficultés et limitations.  Les femmes rurales peuvent avoir des difficultés à obtenir des opportunités d’emploi, et  souffrent de multiples défis économiques et sociaux. Elles peuvent avoir des difficultés à obtenir des opportunités d’emploi convenables et une éducation de qualité, et être exposées à des restrictions sociales et culturelles qui limitent leurs droits et leur participation à la prise de décision.
Notre association travaille dur pour améliorer le statut des femmes rurales, en mettant en œuvre des projets visant à promouvoir leurs droits et à renforcer leur participation effective à la vie communautaire et économique. Nous essayons de donner à ces femmes les moyens de tirer parti des opportunités et des ressources disponibles et de participer activement au processus de développement local.
Notre association travaille pour fournir un soutien juridique, sanitaire et éducatif aux femmes et aux filles dans les villages, et nous cherchons également à éduquer la communauté et à promouvoir le changement social pour améliorer le niveau des services et les droits des femmes. Nous organisons également des ateliers et des programmes de formation qui améliorent les compétences des femmes et les aident à atteindre l’indépendance financière.

Vous êtes aussi un coach motivant.  D’où vient votre expertise dans ce domaine et vers qui exactement dirigez-vous votre expertise ?

Mon intérêt pour le coaching découlait de mon besoin personnel et des circonstances que j’ai traversées. À un moment de ma vie, j’avais désespérément besoin de quelqu’un qui me prendrait par la main, me soutiendrait dans ma recherche d’identité, m’aiderait à construire ma force personnelle et me mettrait sur la voie de l’atteinte de mes objectifs personnels et professionnels.  Cet intérêt est né de mon besoin personnel.
Grâce aux personnes qui m’entouraient, j’ai pu découvrir la mission du coaching et j’ai reçu diverses formations et cours dispensés par des experts du domaine.  J’ai obtenu des certificats d’appréciation dans ce domaine, et je continue d’apprendre et de me perfectionner sous la supervision d’experts spécialisés. J’oriente mes expériences vers les femmes, en particulier les femmes rurales, là où elles en ont le plus besoin.  Je m’efforce de fournir mes services au public cible en fonction des compétences que j’ai acquises au cours de ma formation et de mes études, mais surtout de mon expérience personnelle, qui m’aide pleinement à comprendre les défis et les besoins des femmes rurales.

Dans quelle mesure peut-on dire que votre entrée dans le monde de l’action associative et du coaching a changé votre vie personnelle comme jeune femme et maman ?  Avez-vous une nouvelle vision du monde qui vous entoure ?

Mes actions dans le monde associatif et du coaching a grandement marqué ma vie personnelle et contribué à surmonter de nombreux défis auxquels j’ai été confrontée sur le plan personnel et social. Grâce au travail social et à mon métier de coach, ma force personnelle et l’acceptation de ma vie telle qu’elle est se sont renforcées avec optimisme et positivité.  En aidant les autres, j’ai trouvé le bonheur et la satisfaction dans ma vie.

Il y a eu des développements continus dans ma vie, à mesure que ma force et ma confiance en moi ont augmenté, et donc mon succès dans le travail bénévole a augmenté.  Et confirmant cela, mes enfants me voient comme un modèle et progressent dans leur cheminement scolaire et leur développement personnel, et ils font preuve de bienveillance et de respect envers les autres.  Je suis très heureuse de l’évolution positive de ma vie, tant sur le plan personnel que professionnel.

Propos recueillis par Abdeslam REDDAM