Après un premier mandat que tous les membres de la CGEM Tanger-Tétouan-Al Hoceima jugent réussi et très positif, l’actuel bureau dirigeant présentera, le jeudi 17 février 2022, son bilan lors d’une assemblée générale élective qui sera une occasion de débattre des projets et actions réalisées durant cette période et du plan relatif au prochain mandat.
Naturellement, une bonne majorité des membres de la CGEM-TTA (sinon tous!) s’attend et souhaite que le binôme de la présidence composé de Adil Rais et Chaibia Balbzioui Alaoui assure un deuxième mandat. Et le vote majoritaire en faveur est sans aucun doute assuré.
La lecture des rapports moral et financier durant l’AGO de jeudi prochain, qui aura lieu à l’hôtel Royal Tulip, à partir de 15 heures, confirmera très certainement les excellents résultats réalisés par le binôme sortant et son bureau.
Plusieurs projets ont été réalisés durant ce premier mandat parmi lesquels des événements phares comme la rencontre organisée en mars 2021, en présence du président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, et les opérateurs économiques locaux. Une importante réunion consacrée à l’examen et l’évaluation de la situation des entreprises de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et à l’élaboration d’un plan pour contribuer à relancer l’économie de la région.
Cette rencontre, qui a permis à nombre d’opérateurs économiques locaux d’exprimer leurs opinions sur l’état actuel de l’économie de la région, a été l’occasion de présenter la situation de plusieurs secteurs économiques, industriels et de services, et de s’arrêter sur les principaux problèmes auxquels font face les sociétés et les entreprises concernées, en raison des répercussions de la pandémie du coronavirus, ainsi que de s’approcher davantage des aspirations des entreprises pour l’avenir.

En décembre 2021, la commission «Amélioration de l’Environnement Économique Régional» de la CGEM Tanger-Tétouan- Al Hoceima, la Bourse de Casablanca, O’Finance et le Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima de l’Ordre des Experts Comptables avaient organisé une rencontre sous le thème “l’introduction en bourse comme alternative de financement des PME en croissance“. L’objectif de cette rencontre était de sensibiliser les PME de la région sur les possibilités de financement à travers l’introduction en bourse.
 “C’est une réelle opportunité pour les sociétés de s’introduire en bourse durant cette période vu toutes les crises dues à la pandémie du Coronavirus en plus de l’endettement des entreprises qui ne laissent pas beaucoup de marge de manœuvres pour entrevoir de demander d’autres crédits” a-t-il expliqué. Et d’ajouter que “la bourse est une opportunité dans le sens que les sociétés peuvent introduire des actions en bourse et avoir des actionnaires qui sont des investisseurs. Cela consolide et renforce les fonds propres et diminue l’endettement. Le président de la CGEM Nord a également parlé des contraintes de transparence et de communication d’états financiers des entreprises qui en s’adaptant au système boursier amélioreront leurs stratégies vers plus de transparence“, avait signalé Adil Rais.
En février 2022, la CGEM-TTA a lancé un appel à projet, dans le cadre des dispositions prises pour la mise en oeuvre du programme gouvernemental “AWRACH: APPUI À L’INCLUSION DURABLE“, au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ce projet vise à intégrer durablement les populations ayant des difficultés d’accès au marché du travail, ainsi que les personnes qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de COVID 19 ou pour d’autres raisons.
Il s’agit de quelques rappels d’excellents rendez-vous de la CGEM-TTA durant ce premier mandat. Une période riche en actions malgré la pandémie et ses graves conséquences.

Dans une déclaration exclusive à La Dépêche du Nord, Adil Rais, président de la CGEM-ATT a expliqué que “ce second mandat sera pour nous l’occasion de continuer et parfaire le travail entamé depuis fin 2018. L’épidémie de COVID a façonné notre premier mandat. Elle a, d’une part, suscité l’activation des chantiers socio-économiques et, d’autre part, forcé la mise entre parenthèses de ceux visant l’investissement industriel, la croissance économique et la vision stratégique regionale.
La CGEM TTA, durant ces 3 dernières années, n’a pas ménagé ses efforts pour accompagner avec détermination toutes les entreprises dans la gestion de la Pandémie. Organisation des tests PCR, mise en place des mesures sanitaires, traitement des clusters, vaccination. nous pouvons être fiers du travail accompli. Il a inspiré l’ensemble des autres régions du Royaume et est considéré comme le plus complet dans ce domaine”.
Confiant des résultats de ce premier mandat, M. Rais a également ajouté que “la CGEM TTA a en effet proposé  un ensemble de mesures financières afin de permettre aux entreprises de résister à cette crise majeure. Mais notre travail ne s’est pas arrêté à ce seul problème. Ainsi, nous avons entamé des chantiers majeurs dans beaucoup d’autres  domaines: décarbonation, formation, digitalisation et consolidation financière des entreprises de la région.
Des actions majeures dans le domaine de l’accompagnement social ont également été lancées.”
Concernant les projets d’un second mandat, le président de la CGEM-TTA a confirmé son souhait de “mettre en place la vision d’un développement économique dans différentes villes de la région, condition nécessaire pour un réel équilibre socio-économique de notre région.
Dans les années à venir, d’énormes défis restent  à relever. Il s’agit notamment de:
– Travailler à une meilleure inclusion de la femme dans le monde entrepreneurial.
– Aider à la restructuration des dettes COVID.
– Militer pour la mise en place d’un foncier industriel à des prix accessibles.
– Simplifier les procédures pour les  investisseurs.
– Adapter les programmes de formation.
– Améliorer les coûts logistiques.
– Accélérer la digitalisation des entreprises
– Sensibiliser nos entreprises à la  décarbonation des industries afin de permettre une transition énergétique optimale.
Autre objectif majeur à poursuivre: l’accompagnement de la TPE depuis sa création jusqu’à sa consolidation.
Nous militerons pour tous objectifs avec  M. Le Wali de la région ainsi que l’ensemble des Gouverneurs, le Président de la Région TTA, le DG du CRI, nos partenaires du monde associatif (AZIT, AMITH Nord, FIMME, AIZIGH, AITFZ,  AMTRI, AFEM,…), les Présidents des Conseils Urbains et les parlementaires.
L’Union fait la force.

Pour sa part, la vice-présidente générale, Mme Chaibia Balbzioui Alaoui a déclaré que “cette candidature de reconduction est pour nous l’aboutissement d’un engagement fort  et la volonté affirmée de poursuivre nos actions au plus haut niveau.
Notre objectif est de poursuivre le développement de notre région en continuant les œuvres inachevées mais bien entamées, de mettre en place un maximum d’actions rehaussant notre CGEM- TTA, en apportant davantage notre soutien et notre expérience”.
Et d’ajouter “Nos futures actions s’inscrivent dans une démarche novatrice. Notre objectif premier est d’accompagner nos membres à surmonter les difficultés induites par la COVID.
Il s’agit de les appuyer et leur faciliter la transition vers une économie durable,
notamment la décarbonation, la transition
Il s’agit également d’accompagner davantage,  de promouvoir, de développer et soutenir les TPE comme levier du développement économique durable au Maroc.
Madame Balbzioui a conclu en indiquant que la mission du binôme “consiste aussi à renforcer le “women’s empowerment”et l’ascension de la femme dans la chaîne de responsabilité au sein des entreprises, des instances et des associations professionnelles.”
“Nous ne doutons nullement du soutien de nos membres pour nous aider à accomplir cette mission à la hauteur des attentes de notre CGEM-TTA”, a-t-elle conclu.

A. REDDAM